Comment augmenter le taux d’humidité pour son palmier?

april 28th, 2016 · No Comments

Beaucoup de palmiers viennent des tropiques. La température dans nos maisons convient donc parfaitement. L’humidité en revanche cause souvent des problèmes. Dans cet article nous parlons de ce problème et montrons quelques solutions.

Chauffage

Le chauffage centralisé ne rend pas seulement la température très agréable pour nous et nos plantes, il fait également descendre le taux d’humidité dans la maison. L’évolution de choix de plantes d’intérieur en est la preuve! Avant, quand les maison étaient encore chauffées au bois et au charbon, on trouvait des fougères, de la lierre,… Des plantes plutôt inhabituelles comme plante d’intérieur à l’heure actuelle. Un emplacement pile devant le radiateur et/ou l’utilisation du chauffage mérite donc notre attention.

Le chauffage par le sol est une bonne alternative. Non seulement la chaleur (et donc l’air sec) est beaucoup mieux distribué sur toute la surface, le sol chaud stimule également la formation de racines.

Brumifier

Brumifier les feuilles fréquemment est une solution pour combattre l’air sec. Autre avantage est que la poussière parte en même temps et que ce rituel vous permet d’inspecter la condition de feuilles de près. Par contre, il y a des inconvénients. Brumifier les feuilles peut transformer l’emplacement en parc aquatique et vous donne du nettoyage en plus comme la brume tombe également par terre et les feuilles continueront à goutter pendant quelques temps. Autant de plus que le taux d’humidité est seulement augmenté que peu de temps comme l’eau sur les feuilles sèche relativement vite. Pour bénéficier de l’effet il faut donc brumiser souvent, surtout pour les espèces tropicales comme le Cocotier.

Photobucket

Reservoirs d’eau

Autre solution pratique mais un peu moins esthétique est de placer des reservoirs d’eau. L’eau dans ces reservoirs s’évapore et augment ainsi l’humidité local. Vous connaissez sans doute ces reservoirs qu’on accroche sur le radiateur mais vous pouvez utiliser n’importe quel récipient. Une bouteille en plastique découpé en longueur peut par exemple parfaitement servir. Un petit bol rempli d’eau au pied du palmier sur le terreau est également possible. Il suffit ensuite de vérifier ces reservoirs et de remplir à nouveau si nécessaire.

La technique de “l’îlot”

La solution le plus esthétique et durable en revanche et la technique de l’îlot. En plaçant le pot non dans mais au-dessus sa soucoupe, à l’aide de billes d’argile, du gravier, une soucoupe retournée, des bouchons de vin, etc. Vous pouvez laisser de l’eau dans la soucoupe en permanence sans que pour autant les racines trempent en permanence dans l’eau. Le pot se trouve en quelque sorte sur un îlot dans la soucoupe, d’où vient le nom. L’eau dans la soucoupe s’évapore et augmente l’humidité juste autour de pot et de la plante. Quand vous arrosez, le surplus d’eau s’écoule par en-dessous du pot et rempli votre soucoupe à nouveau.

Et à l’extérieure?

A l’extérieur il sera plutôt rare d’avoir des problèmes d’humidité. Dans notre climat il pleut assez souvent pour obtenir plus au moins le même taux d’humidité qua dans les tropiques.

© La Palmeraie

Réagir?»

Pas encore de commentaire ...

Donnez votre réaction