La lutte contre les ravageurs: le papillon et le Charançon de palmier

september 17th, 2014 · 51 Comments

Peu connu dans le Nord mais une vraie plaie dans le Sud; des ravageurs de palmiers. C’est le papillon de palmier  (Paysandisia archon) et le charançon rouge (Rhynchophorus ferrugineus) qui détruisent des régions entières. Spécialement pour les locaux ou tout simplement pour les intéressés, nous vous proposons cet article complètement dédié à ce problème.

Description

Nom: Papillon de palmier – Paysandisia archon
Provenance: Amérique Latine
Cet insecte imposant peut être relativement agressif envers les humains si on s’y approche.

Nom: Charançon rouge de palmier (CRP) ou scarabée des palmiers – Rhynchophorus ferrugineus
(GB: Red Palm Weevil (RPW), E: Picudo rojo)
Provenance: Asie

Distribution

Papillon: en Europe depuis les années 90 depuis l’Espagne suite à l’importation des palmiers (entre autre le Butia). Ensuite Portugal, France, Italie. Contrairement aux idées reçues, ce n’est pas le climat qui limite leur distribution (les larves résistent très bien au froid) mais c’est le caractère épars de palmiers dans le Nord. Par contre la chaleur reste un facteur clef, comme les périodes trop froide, venteuses ou humides, le papillon ne vole pas et ne se reproduit pas non plus par conséquence. Le papillon est plus dispersé en France que le charançon rouge.

Charançon: en Europe depuis les années 2000 en Espagne, Portugal, France (Cote d’Azur! De Marseille jusqu’à Nice mais aussi à Perpignan et en Corse et quelques communes dans le Morbihan)

Distribution en Europe


Rouge: présent, rouge clair: présence limitée

Source: CABI – invasive species compendium: PaysandisiaRhynchophorus

Cycle

Papillon: Adultes apparaissent en pleine saison (juin – septembre) avec des vols pendant les heures les plus chaudes de la journée avec la reproduction comme seul et unique objectif.
Apres fécondation la femelle pond entre 100-150 œufs regroupés par petite quantité (souvent 2 à 3) juste en dessous la couronne du palmier dans les parties les plus tendres et de préférence dans les fibres ( Trachycarpus ). Après deux semaines, les larves voient le jour et pénétrent aussi vite le palmier en creusent des galeries dans la partie supérieure du palmier. Les larves passent plusieurs stades sur environ 10 à 18 mois de temps et donc plusieurs saisons avant de se transformer. 2 à 3 mois après que le cocon est construit la larve s’est métamorphosée.

Charançon: Il vit toute l’année (hausse d’activité entre mars et décembre) et est actif toute la journée. L’adulte vit environ 3 mois ou il se nourrit d’aliments sucrés tels que le miel, dattes, pommes etc. La femelle peut s’accoupler à plusieurs reprises et pont ces oeufs un par un dans le centre du palmier principalement dans les Phoenix. Elle peut ainsi pondre jusqu’à 300 œufs. 2 a 5 jours après la ponte, les larves creusent des galeries dans le centre du palmier. Les parties détruites du palmier fermentent et font grimper ainsi considérablement la température interne du palmier, favorisant les conditions de vie des larves. Entre 25 à 105 jours (selon les conditions), les larves migrent vers les bases des palmes pour se transformer. Avec ce cycle de vie court, une année peut reproduire plusieurs générations de charançons. Les dégâts peuvent être si importants que le palmier fini par s’écrouler complètement.

Hôtes

Papillon: Préférence pour les stipes avec des fibres (spécialement le Trachycarpus) et les emplacements ensoleillés et dégagés. En principe que les adultes, bien grands et larges jusqu’à 10m de haut. Préférence pour les palmiers en stress. Ils retournent au même endroit. Le même palmier peut donc être attaqué à répétition.

  • espèces préférées: Trachycarpus, Brahea, Chamaerops, Jubaea, Livistona, Phoenix
  • semblent plus tolérant: Washingtonia robusta, Butia yatay, Trithrinax campestris, Syagrus romanzoffiana
  • semblent carrément résistant: Chamaedorea, Rhapsis, Arenga

Charançon: grand préférence pour les Phoenix, Washingtonia et Pritchardia. En France c’est surtout le Phoenix canariensis qui est infesté.

Détection

Symptômes similaires pour le papillon et le charançon:

  • feuilles abîmées (perforées sur une ligne, démangées, le bout qui “manque”)
  • galeries creuses dans les bases des feuilles et les pétioles
  • nanification de la couronne, la destruction des tissus réduit la croissance des pétioles

Symptômes différentes

Papillon

  • présence de sciure sur le stipe et au pied du palmier
  • présence d’enveloppes de la nymphe au pied du palmier

Charançon

  • présence d’un liquide fermenté sur le stipe et au pied du palmier

NB. Quand des cocons sont trouvés, il est également facile de déterminer de quel ravageur il s’agit

Papillon

Stades plus avancés

  • la couronne déformée, absence de nouvelles feuilles (lances) ou des nouvelles feuilles très courtes et séchées
  • la couronne penchante sur le coté ou toutes les feuilles penchent carrément vers le bas
  • des galeries bien visibles partout sur le palmier

NB. Les Phoenix dissimulent l’infection longtemps donc le diagnostique n’est pas toujours évident et peut même venir déjà trop tard. Parfois le palmier semble en très bon état mais une meilleure inspection démontre un cœur complètement ravagé.

Attention à ne pas confondre ces symptômes très spécifiques avec de démangeaisons d’autres insectes tels que le criquet ou des pyrales de maïs. Le fusariose peut également causer des feuilles désechées. Le désèchement des feuilles subit peut également être expliqué par des dégâts hivernaux. Consultez notre article SOS Palmiers pour exclure ces causes.

Encore sous étude mais certainement utilisable pour le repérage, sont les appareils de détection tel que une caméra thermique, détection par micro-ondes ou encore la détection acoustique.

Photobucket

Lutte

Ces parasites forment un danger relativement récent. Aucun traitement est parfait (soit inefficace soit danger environnemental) mais le traitement est essentiel. Sans traitement, c’est la perte du palmier assuré ainsi que la propagation du parasite. Il est indispensable de détruire les palmiers trop infestés (stade avancé) ou déjà morts. Ceci n’exterminera malheureusement pas complètement l’insecte mais limitera quand même fortement sa propagation.

Prévention

  • évitez le taillage des feuilles en pleine saison, surtout des feuilles encore vertes. Les ravageurs le ressentent de très loin et sont attirés d’avantage. Taillez donc votre palmier hors saison (janvier-mars) et de préférence que les feuilles séchées. Néanmoins, l’absence de taille ne garantit pas que le palmier ne soit pas infesté. Le ravageur s’introduira assez profondément dans la couronne pour trouver un endroit pour la ponte.
  • couvrez toujours et immédiatement toutes les plaies (blessures, taille de feuilles vertes,…) avec un goudron végétal
  • pour certaines espèces de Phoenix: supprimez les rejets au pied du palmier comme ils forment un accès facile pour les ravageurs)
  • observez et inspectez régulièrement votre palmier, cherchez après d’éventuels dégâts sur les pétioles surtout si une feuille se décale par rapport aux autres. Dans ce cas testez sa solidité.

Traitement préventif

Biopalm

l’institut “INRA” de Montpellier a mis au point une glue “Biopalm“. C’est plutôt coûteux pour le particulier mais efficace. La glue est appliquée uniquement sur le cœur et le haut du stipe du palmier a l’aide d’un compresseur et agit comme piège. Souvent les parasites ne s’y posent même plus et partent ailleurs. Les adultes émergeant d’un palmier englué sont inaptes au vol La glue reste active durant au moins un an. Il faut compter environ €150,- pour le traitement et ceci chaque année. L’application se fait uniquement en juin, avant la ponte des œufs mais pas trop tôt afin que le palmier ne se découvre pas tout simplement en grandissant.

Pour plus d’info ou pour commander Biopalm:

Christophe VASTEL
160, route de la Valentine
BP10121
13371 MARSEILLE Cedex 11
www.solabiol.comwww.capiscol.fr
christophe.vastel@novajardin.com

Les insecticides ne sont pas conseillés pour la lutte préventive mise à part l’endothérapie (voir plus bas). Les insecticides sont trop peu efficaces ou trop dangereux et seulement efficaces pendant de brefs périodes.

Traitement

Insecticides

  • les insecticides (produits de synthèse et produits naturels) sont efficaces quand ils sont suffisamment forts et bien appliqués pendant la bonne période. Tenez en compte qu’avec un insecticide à large spectre (tel que la pyréthrine par exemple) vous ne détruisez pas seulement les insectes nocifs. Évitez ou mieux enlevez donc toutes les fleurs pour épargner les butineurs et le reste de l’écosystème. L’insecticide est inutile si il est utilisé trop tard dans la saison quand les larves se trouvent dans leurs cocons impénétrables. Le traitement en période de ponte est idéal.
  • pour la méthode de l’application appropriée, le dosage du produit et sa durée d’efficacité, il est conseillé de suivre la notice fournie par le producteur. Uniquement sur le Trachycarpus le dosage conseillé peut-être doublé comme ses fibres retiennent beaucoup d’eau de pluie et risquent donc de diluer trop le produit. Le traitement goutte à goutte est peut-être préférable sur ces espèces difficilement pénétrables. Par exemple, a l’aide d’une bouteille percée et renversée au cœur du palmier.
  • traitez bien toutes les parties de la couronne et le haut du stipe.
    Certaines espèces sont difficilement accessibles mais évitez à tout prix le taillage afin de ne pas justement attirer les insectes comme décrit plus haut.
  • il existe également des traitements par instillation dans le cœur d’un insecticide de contact mais il faut percer le stipe, ce qui risque à nouveau de justement attirer les insectes. En plus cette méthode n’est pas efficace sur les espèces qui peuvent abriter toute l’attaque uniquement dans leurs pétioles en non dans le stipe (le Phoenix p.e.).

Example d’elements efficaces: Deltaméthrine, Cyperméthrine, Diflubenzuron. “Condor” (voir image) est le produit le plus efficace selon certains mais malheureusement ce produit a été tiré du marché en France. Le produit “DecisJ”, vendu dans les jardineries est efficace ainsi que le Klartan jardin (tau-fluvalinate (3ml pour 5 litres et environ 1,5 litre par palmier déposés au sommet) .

Élagage
Parfois toutes les parties infectées sont complètement supprimées pour ne laisser que des tissus sains. Ensuite des trous sont forés droit dans le cœur du palmier qui sont ensuite rempli entièrement avec des insecticides. Ce méthode choque est de plus en plus appliqué en Espagne.

Endothérapie:

Une méthode professionnelle à la base prévue contre le charançon rouge mais qui est également efficace contre le papillon. L’endothérapie consiste à injecter un toxique très fort avec une efficacité jusqu’à un an. Grand inconvénient, est le fait qu’il faut forer profondément dans le stipe du palmier, parfois même à différents endroits. La perforation peut en revanche être réutilisée chaque année.

Parasites

Nématodes: (vendus sous le nom de palmanem ou encore palma-life)

  • les nématodes sont dilués dans de l’eau et le mélange est ensuite pulvérisés sur le palmier avec un simple arrosoir ou avec une lance pour les palmier plus hauts. Le traitement sera répété quelques fois (en général en mai-juin, fin septembre, octobre-novembre). Il existe également des pièges à base de phéromones qui attirent et contaminent les adultes qui infestent a leur tour d’autre adultes.
  • le nématode sera le plus efficace quand il fait humide et pas trop chaud (pas de traitement en pleine saison) et les nématodes ne se conservent que très peu de temps. En général, la notice vous fournira tous les détails nécessaires.

Champignon: (Beauveria bassiana ou Metarhizium anisopliae)

  • Une méthode très efficace mais peu pratique; des mâles infestés en laboratoire doivent être relâchés (et survivre) ou pulvérisation directement sur le palmier sous forme de micro-granulés, pas toujours facile d’atteindre le ravageur. Peu utilisé à l’heure actuelle.
  • Ostrinil (seulement contre le papillon): Une méthode professionnelle qui consiste à ce que les spores du champignon tuent les larves et les œufs du papillon. Les adultes ne sont pas atteints mais au moins le cycle est rompu. L’application du produit ne dépend pas des circonstance et peut donc être utilisé même quand il fait sec et/ou chaud. Le traitement est appliqué au début de la saison quand les larves remontent à la surface et pendant la période de ponte. Le traitement doit être maintenu pendant deux ans pour être réellement efficace.

Piégeage

Piège à phéromones

  • Pour les charançons cette méthode peut être très efficace. Il repère les phéromones à très longue distance. Le papillon en revanche ne connait qu’une très courte portée de la phéromone (env 20cm). Le mâle repère la femelle visuellement. Les pièges contiennent en règle générale des phéromones, de kairomones et un substrat en fermentation. L’inconvénient de cette méthode est que non seulement les insectes ciblés sont piégés. Le piégeage peut être une bonne manière préventive pour la détection du charançon.
  • Il est parfaitement possible de fabriquer un piège soi-même

Capture manuelle:

  • Une méthode très difficile et peu efficace. Les insecte sont très rapides et résistants.
    D’autant plus que leur taille et impressionnante et qu’ils ne sont peu craintifs.

Animaux prédateurs:

  • Chats, oiseaux, Gerbilles, hérissons, fourmis, micro-guêpes s’intéressent a ces insectes, les larves ou les œufs mais (encore) sur trop petite échelle pour être réellement efficace pour combattre ce problème.

Autres

Purin d’orties: pas encore suffisamment d’expériences

Melia azedarach: la plantation de cet arbre (proche du fameux Neem connu des traitements anti-poux) près des palmiers à été rapporté pour être protecteur

Ensachage: seulement praticable sur des petits palmiers pour des raisons pratiques. Efficace si le palmier n’est pas encore infesté par contre loin d’être esthétique.

Kairomones et répulsifs odorants: pas encore suffisamment d’expériences mais reste une piste très intéressante. Entre autre, l’utilisation des huiles essentielles telle que la citronnelle ou encore l’essence d’ail.

Photobucket

Conclusion

Pour savoir quelle méthode est la plus appropriée, prenez en compte:

  • l’efficacité, (la lutte biologique restera toujours moins efficace)
  • la facilité de mise en œuvre, (disponibilité et la limitations des produits, ou conditions atmosphériques requise pour le traitement ou leur conservation
  • le coût
  • l’impact sur l’environnement
  • l’aspect esthétique du palmier

Source: Claire Simonin et INRA
© La Palmeraie

Quelques infos supplémentaires:
Document très complet de Claire Simonin

site de l’INRA institut

Sauvons nos palmiers – association

Interview avec l’association Sauvons nos palmiers “Lien Horticole”

Vidéo du Charançon:

Réagir?»

  • Réaction de baudouin — 18 oktober 2014 15:05

    Bonjour
    j’habite à Paris; nous avons un palmier washingtonia d’une quinzaine d’année et mesurant 5 metres de haut environ.
    Une nouvelle tête est sortie il y a un an et a commencé à pousser très vite mais de manière courbée.
    Cependant depuis quelques mois, les feuilles du haut issue de la tête ont commencé à sécher et finalement à mourrir. La tête étant maintenant morte.
    D’autres feuilles plantées plus basses sur le palmier commencent à jaunir ou noircir au bout.
    Par ailleurs, en m’approchant du tron cet après midi, j’ai entendu distinctement des bruits de grignotage venant du haut de palmier, de ce qui était encore il y a peu la base de la tête.
    Une idée de ce que cela peut être ?
    une chance même faible encore de le sauver ?
    merci pour votre réaction et le cas échéant, aide.
    Cordialement


  • Réaction de lapalmeraie — 20 oktober 2014 07:21

    Bonjour

    Pouvez vous m’éclairer un peu plus en m’envoyant une photo svp? Car je ne vois pas trop ce que vous voulez dire par “tête”?
    Pour l’instant on a pas encore signalé la présence des ravageurs sur Paris et comme il ne s’agit pas d’un palmier récemment importé j’ai des doutes que ceci serait la cause. Dans ce cas on devrait voir des traces sur les feuilles et des galeries dans les pétioles.
    Il y a peut-être une autre explication pour ce dégradation subite. La photo pourrait me guider à mieux déterminer.

    Cordialement
    La Palmeraie


  • Réaction de olivia — 29 oktober 2014 12:41

    Bonjour

    J’ai un palmier de 13 ans. (je suis à cote de aix-en-pce)

    Depuis quelques semaines, les feuilles ont commencé à sécher et tombé. J’ai voulu les prendre dans mes main et les feuilles sont venu à moi sans forcé, j’en n’ai donc déduit quel était complètement morte.

    Voici des photos :
    - http://image.noelshack.com/fichiers/2014/44/1414582668-cam00673.jpg
    - http://image.noelshack.com/fichiers/2014/44/1414582683-cam00678.jpg
    - http://image.noelshack.com/fichiers/2014/44/1414582655-cam00679.jpg
    - http://image.noelshack.com/fichiers/2014/44/1414582852-cam00674.jpg
    - http://image.noelshack.com/fichiers/2014/44/1414582851-cam00677.jpg
    - http://image.noelshack.com/fichiers/2014/44/1414582854-cam00675.jpg
    - http://image.noelshack.com/fichiers/2014/44/1414582842-cam00676.jpg
    - http://image.noelshack.com/fichiers/2014/44/1414582693-cam00680.jpg
    - http://image.noelshack.com/fichiers/2014/44/1414582709-cam00681.jpg
    - http://image.noelshack.com/fichiers/2014/44/1414582685-cam00682.jpg

    J’ai regardé mais je n’ai pas vue de bestiole par contre j’ai un autre palmier (je ne connais pas leurs nom) juste à coté et j’ai vue une sorte de cocon voir cette photo : http://image.noelshack.com/fichiers/2014/44/1414582704-cam00684.jpg

    Avez-vous une idée de ce que cela pourrait être ?
    Il y a t’il une chance de les sauver ?

    D’avance merci
    Cordialement


  • Réaction de lapalmeraie — 30 oktober 2014 13:48

    Bonjour

    Aie.. ce n’est pas joli à voir.
    Pour moi c’est le travail du fameux Charançon et je pense que sur la dernière photo, sur votre Cycas, on peut apercevoir une nymphe en effet. Enlevez la manuellement et concernant le palmier chanvre, il est perdu malheureusement. Enlevez le et brûlez le pour détruire les tissues contaminées ainsi que des œufs, cocons,.. encore présents.
    Vous pouvez replanter un palmier mais prenez vos précautions comme décrit dans l’article pour éviter que vous subissez à nouveau une attaque.

    Cordialement
    La Palmeraie


  • Réaction de Sylvia — 24 maart 2015 12:51

    Bonjour.

    Je vous écris depuis le Portugal, ici nous sommes très touchés par le charençon, les jardiniers municipaux (Figueira da Foz) viennent d’abattre 2 palmiers centenaires, les boules. :’(

    Mes voisins viennent de couper le leur et chez moi (la photo date d’hier) j’ai un palmier dont les lances de la couronne sont devenues marron très rapidement. Je voudrai tellement le sauver et que les autres ne sois pas attaqués -je croyais que seul le canariensis pouvait être affecté-, je vais panser les plaies de taille comme vous l’avez dit mais bon, il est malade !
    Selon ce que vous voyez y a-t-il quelque chose à faire ? Avez-vous vous un insecticide avec lequel je pourrai le traiter, faut bien essayer non ?! :(

    Je vous remercie beaucoup et attends anxieusement votre avis.

    Sylvia


  • Réaction de lapalmeraie — 24 maart 2015 13:09

    Bonjour

    En effet, non seulement les Phoenix canariensis sont atteints, presque toutes les espèces populaires en souffrent malheureusement!

    Je n’ai pas reçu de photo donc je suis incapable de juger l’état de votre palmier.
    En règle général, quand les feuilles sèchent tout d’un coup, l’attaque se trouve déjà dans état avancé!
    Il faut également savoir que les palmiers atteints resteront de cibles comme ils ont une préférence pour les sujet déjà plus faibles.
    Pour le traitement, le produit “DecisJ”, vendu dans les jardineries serait efficace.
    En Espagne j’ai également aperçu l’endothérapie en vente libre, peut-être que chez vous c’est pareil?

    Cordialement
    La Palmeraie


  • Réaction de benkrama — 14 april 2015 17:07

    Bonjour j ai acheter une maison il y a 3 ans avec un enorme palmier un phoenix je pense il est attaquer par le papillon et bien comme il faut il pousse mais comme t savoir si je doit le détruire ceux qui me fait tres mal au coeur


  • Réaction de lapalmeraie — 16 april 2015 06:32

    Bonjour

    Tout d’abord il faut vérifier le palmier minutieusement pour voir si vous trouvez réellement les symptômes décrit dans l’article. Ainsi vous pouvez également déterminer le stade de cette attaque et juger si il est encore possible de le sauver et quel traitement serait le plus approprié.

    Cordialement
    La Palmeraie


  • Réaction de rouquet — 29 juni 2015 08:15

    Bonjour et grandement merci pour votre réponse. On va
    pouvoir commencer notre “enquête” . On aime nos palmiers et j’espère que l’on pourra donner un nom a leur prédateurs , pour mieux parfaire leur traitements.
    Merci a vous , Amicalement . Gerard


  • Réaction de rouquet — 29 juni 2015 08:17

    PS; on ne connais pas leur ” nom” Gerard


  • Réaction de lapalmeraie — 29 juni 2015 12:08

    Bonjour

    Bon courage et si vous avez d’autre question, n’hésitez pas!

    Par rapport au nom, vous parlez du palmier? Il s’agit d’un Phoenix canariensis ou Dattier des Canaries.

    Cordialement
    La Palmeraie


  • Réaction de Adélaïde — 19 juli 2015 11:59

    Bonjour,

    Cela faisait un petit moment que je voyais mon palmier (un phoenix âgé de 10 ans) aller de plus en plus mal. Et ce matin j’ai découvert un énorme papillon dans ses feuilles… Malheureusement je suis presque sûre qu’il s’agit du papillon des palmiers… Voici les photos :

    http://i18.servimg.com/u/f18/16/00/37/26/p1040911.jpg

    Sur celle-ci on peut voir des feuilles abîmées :
    http://i18.servimg.com/u/f18/16/00/37/26/p1040912.jpg

    Si je ne me trompe pas c’est ce que rejette les papillons :
    http://i18.servimg.com/u/f18/16/00/37/26/p1040913.jpg

    Et voici à mon grand désespoir des cocons :
    http://i18.servimg.com/u/f18/16/00/37/26/p1040914.jpg
    http://i18.servimg.com/u/f18/16/00/37/26/p1040915.jpg

    Serait-il possible de me dire à travers ces quelques photos si mon palmier est irrécupérable ? Sachant que des nouvelles feuilles sont encore en train de pousser et qu’elles sont magnifiques, sans aucun trou n’y tâche ?

    Pouvez-vous également m’indiquer la marche à suivre sachant que l’on est en plein mois de juillet ?

    Je suis vraiment inquiète car j’ai à coté du phoenix un magnifique washingtonia qui lui pour l’instant n’a aucun symptôme… Je ne voudrais pas me retrouver dans l’obligation de les enlever tous les deux…

    En vous remerciant pour toute l’attention que vous porterez à mon message.


  • Réaction de simoes — 5 augustus 2015 20:45

    Bonjour.
    Bien triste de vous envoyer ce mail mais je dois admettre que mon palmier est infecté par le papillon. Le haut du palmier est vermoulu d’un coté avec des feuilles sèches et une autre partie possède encore une partie verte. Est-il trop tard pour le traiter et quel produit me conseillez vous.
    Cordialement


  • Réaction de Viviane — 8 augustus 2015 14:58

    Bonjour,merci pour vos articles et explications.On trouvait que notre trachycarpus, qui avait enormement pousse l an dernier, ne poussait plus. En fait les feuilles sortent avec un petiole tres court. Hier on a trouve a son pied une mue de paysandisia archon (fort probable 4cm couleur fauve)et un peu de tissu grumeleux noir et sec sur le stype qui s’est détaché du dessus d’un dépard de feuille. On a probablement une invasion. On n’a pas trouvé le papillon. Notre palmier fait 2m maximun il est a côté d’un autre trachycarpus identique non atteint a prioris et a côté d’un multi tros dont j’ai oublié le nom d une hauteur d un mètre.Que faire?


  • Réaction de lapalmeraie — 17 augustus 2015 16:01

    Bonjour

    Premièrement je tiens à m’excuser pour cette réaction tardive, j’étais en vacances.

    Vous avez en effet (et malheureusement) bien vu et bien illustré aussi.
    Il est dur d’estimer l’impact réel sur le palmier rien que à base de quelques photos, autant de plus que le Phoenix peut dissimuler la maladie pendant très longtemps.
    A votre place je n’hésiterai pas à laisser traiter le palmier par un spécialiste avec un endothérapie pour l’effet le plus poussé. Traitez également les autres palmiers par précaution.

    Bonne chance!

    Cordialement
    La Palmeraie


  • Réaction de lapalmeraie — 19 augustus 2015 14:50

    Bonjour

    Je m’excuse pour ma réaction tardive, j’étais en vacances.

    Je crains qu’il soit trop tard pour sauver ce palmier si une partie est carrément vermoulu et séchée.
    Surtout s’il s’agit d’un Phoenix canariensis qui dissimule l’infection très longtemps. Évidemment, sans voir le palmier, il est difficile de faire le diagnostic exacte.

    Cordialement
    La Palmeraie


  • Réaction de lapalmeraie — 20 augustus 2015 13:11

    Bonjour

    Je m’excuse pour ma réaction tardive, j’étais en vacances.

    C’est bien dommage que votre palmier soit atteint. Je vous conseille de traiter les trois palmiers (le troisième est probablement un Chamaerops humilis?). L’insecticide DecisJ semblerait efficace.

    Cordialement
    La Palmeraie


  • Réaction de camille sauvant — 20 augustus 2015 14:04

    Hello, si on savait où ils vont dormir après la grosse chaleur, on pourrait les avoir ?????


  • Réaction de lapalmeraie — 20 augustus 2015 17:01

    Bonjour

    Malheureusement ce n’est pas aussi simple.
    Même si on pourrait attraper toutes les adultes, il reste toujours toutes les larves bien cachées au cœur de palmiers ou ils peuvent se réfugier pendent des longues mois.

    Cordialement
    La Palmeraie


  • Réaction de Irene — 20 september 2015 09:45

    Nous connaissons ces attaques de palmiers ici dans le midi de la France depuis quelques années. La méthode la plus efficace pour sauver un palmier attaqué est d’utiliser les nématodes. C’est une méthode écologique, facile à appliquée et beaucoup plus efficace que les traitements chimiques. J’en ai fait l’expérience sur trois palmiers attaqués.

    Cordialement


  • Réaction de lapalmeraie — 21 september 2015 13:10

    Bonjour

    Merci pour ce partage d’expérience.

    Cordialement
    La Palmeraie


  • Réaction de serre — 10 oktober 2015 14:05

    Bonjour ,
    mon Phoenix d’une vingtaine d’année est également bien atteint par le charençon rouge et le papillon palmivore . J’ai traiter mon Palmier avec du concentré de poudre contre les fourmis !… et du xylophène ! ( les lendemains matins pas mal de cadavres de charençons et parfois quelques larves du papillon ) . c’était en attendant la possibilité de traiter avec les Nématodes , je réside dans le Var . J’ai enfin reçu les Nématodes ce jour et vais traiter en fin de journée.
    La couronne commence à pencher et deux à trois palmes montrent des signes de sècheresse .
    Question : est t’il possible de traiter en plus des Nématodes avec Decis J par exemple ? , il ne faudrait pas que Decis J élimine les Nématodes . Pour info , j’ai arrêté mon traitement ( peu conventionnel ..) bien avant les dernières pluies intenses de façon à ce qu’il n’y est pas d’interactions de traitements .
    Cdt. michel qui souhaite conserver son Phoenix


  • Réaction de serre — 11 oktober 2015 15:22

    Re-bonjour ,
    suite à mon message ci-dessus , une autre question :
    - dans l’alternative ou j’arriverai à éradiquer ces salles bêtes , dois je étayer la couronne qui penche déjà pas mal ?
    merci d’avance pour vos réponses , michel.


  • Réaction de lapalmeraie — 12 oktober 2015 09:22

    Bonjour

    Je n’ai pas encore entendu parler de tels expériences mais personnellement je ne pense pas que ce soit une bonne idée de combiner ces traitements. Limitez vous aux nématodes et changez éventuellement si le résultat n’est pas concluant.
    Néanmoins je tiens à préciser que la couronne penchante n’est pas très bonne signe. Surtout sur le Phoenix qui dissimule l’attaque relativement longtemps. Il s’agit donc d’un stade d’attaque avancé. Si le traitement est un succès, le palmier devrait reprendre sa croissance tout seul. Les feuilles abîmées peuvent être supprimées en hiver, quand la menace d’une nouvelle attaque est le plus faible.

    Cordialement
    La Palmeraie


  • Réaction de kinou — 2 november 2015 13:51

    bonjour pour mon palmier malheureusement c est trop tard il est mort ! mais a l intérieur il y a des centaines de “charençcons enormes et volants ” comment puis je faire pour les exterminer car j ais 2 autres pa


  • Réaction de kinou — 2 november 2015 13:53

    hélas mon palmier est mort nous avons des centaines de charançons dans le pied du palmier es ce que nous devons le brûler pour exterminer ces bêtes car j ais 2 autres palmiers magnifiques ce sont des grosses bêtes rouges qui volent merci de votre reponse


  • Réaction de lapalmeraie — 2 november 2015 16:41

    Bonjour

    Vous devez détruire le palmier attaqué en brûlant tout et je vous conseille d’également traiter les autre palmier par prévention.

    Cordialement
    La Palmeraie


  • Réaction de avinsac — 12 december 2015 12:41

    sospalm traitement present en Espagne.Quelqu’un a-til eu recours à ce produit ? merci


  • Réaction de lapalmeraie — 14 december 2015 07:48

    Bonjour

    L’endothérapie n’est pas en vente libre en France je pense et est donc uniquement appliqué par des professionnels. Néanmoins je suppose qu’il doit y avoir des personnes qui ont tenté l’expérience quand même en important ce produit. Sur le forum de fous de palmier il existe une rubrique complètement dédié aux ravageurs. Peut-être vous pouvez obtenir d’expériences là-bas ?

    Cordialement
    La Palmeraie


  • Réaction de Mme Bécus — 4 januari 2016 17:39

    Bonjour,
    Est-ce quele Charançon se loge uniquement dans le palmier ? Car non loin de chez nous, un palmier a été taillé et nous nous retrouvons avec des charançons dans notre haie d’arbre devant chez nous. Dans l’attente de votre réponse, cordialement.
    Mme Bécus Flore.


  • Réaction de lapalmeraie — 5 januari 2016 07:48

    Bonjour

    Il ne me semble pas impossible que cet insecte se pose également sur la végétation locale dans sa quête d’autres palmiers. Par contre je n’ai jamais entendu qu’ils ont réussi à pondre dans d’autres hôtes que les palmiers.

    Cordialement
    La Palmeraie


  • Réaction de Bestouan — 9 januari 2016 18:45

    Bonjour,
    C’est bien triste ces palmiers qui sèchent partout …
    A mon tour je m.inquiète pour un tout petit phoénix d’à peine un mètre de haut dont les trois jeunes palmes du cœur sont restées dans mes mains… Je ne vois rien … Est-ce déjà trop tard?
    Un plus gros se situe non loin et j’aimerais savoir en quoi consiste le traitement préventif pour tenter de le conserver . Je précise que de l’autre côté de la rue celui de mon voisin est mort et un peu plus haut deux magnifiques ont aussi péri!
    Merci pour vos conseils


  • Réaction de lapalmeraie — 11 januari 2016 08:15

    Bonjour

    Je n’ai encore jamais vu de Phoenix reprendre après avoir perdu toutes ses lances et encore moins si le Charançon était la cause. Je crains que votre petit palmier soit donc perdu.

    Il existe de multiples méthodes de protection préventives toutes expliquées dans l’article.

    Pour le Phoenix le traitement avec “Biopalm” ou l’endothérapie me semblent le plus efficace et le plus durable comme vous vous trouvez apparemment au coeur d’une attaque.

    Cordialement
    La Palmeraie


  • Réaction de prévost — 23 februari 2016 16:16

    Bonjour,

    J’ai fait traité en octobre 2015, par un pro. 2 phoenix qui étaient “habités” par des larves de papillons du palmiers. 2 injections de nématodes (Steinernema carpocapsae),ont étaient réalisées. A peu 15 jours/3 semaines entre chaque. Cout total 250 €.
    Vers le 15 février 2016, j’ai constaté la présence de palmes qui étaient trouées. Ma question est de savoir si d’après vous les trous dans les palmes sont une nouvelle attaque de papillons, mais en février je doute !!! Ou peut-être est-ce des trous plus anciens que je n’avais pas vu ? Quand au tarif de 250 € pour 2 pulvérisations, d’après-vous est-ce un tarif correct ?

    Merci

    M. Prévost – 33 Bordeaux


  • Réaction de lapalmeraie — 23 februari 2016 17:17

    Bonjour

    Les feuilles se déploient seulement beaucoup plus tard que leur formation au coeur du palmier. Des dégâts subit au coeur deviennent donc seulement visibles par après. Pour le tarif employé je ne peu vous conseiller. Ici au Nord nous n’avons pas ce problème et en général je conseille surtout au niveau de la détection pour céder la place par la suite aux professionnels pour le traitement. Sachez que les nématodes ne sont pas très bon marché mais très efficace et que les Phoenix sont des palmier difficile à traiter suite à leur envergure.

    Cordialement
    La Palmeraie


  • Réaction de D.Capet — 20 april 2016 13:05

    bonjour, je suis dans le 06 avec un palmier traité au palma-life. J’ai voulu enlever les feuilles du coeur car elles étaient mortes, a ma surpise tout est venu avec je me retrouve avec un trou de sciure de 50cm, et j’ai retiré pas moins de 14 vers blanc…..j’ai gratté et retiré tout ce qui était possible comme sciure. Que dois-je faire maintenant remettre du palma-life??
    Merci pour votre aide urgente, car je ne voudrais pas perdre mon palmier


  • Réaction de lapalmeraie — 21 april 2016 15:04

    Bonjour

    Évidemment il n’est pas évident de juger l’état exact de votre palmier sans le voir. En tout cas il me semble déjà être dans une stade fort avancé. Ce coeur grand ouvert sans feuilles ne me semble pas bon signe. Essayez de traiter cette partie également, ne fusse que pour éliminer toutes les insectes et larves.
    Vous ne pouvez plus que patienter pour voir si la croissance reprend.

    Cordialement
    La Palmeraie


  • Réaction de Pezet Roger — 23 mei 2016 17:07

    depuis bientôt 17 ans j’occupe une maison dans le Gard. Dans le jardin il y a 3 Trachycarpus qui ont été attaqués par paysandisia. J’ai alors traité avec du phosalone (zolone) maintenant interdit. Depuis une année j’utilise le Klartan jardin (tau-fluvalinate (3ml pour 5 litres et environ 1,5 litre par palmier déposés au sommet) avec un grand succès. Mes palmiers ont repris vie. Il serait intéressant d’avoir d’autres avis concernant ce produit qui du reste ne perturbe pas les abeilles.


  • Réaction de lapalmeraie — 24 mei 2016 08:38

    Bonjour

    C’est très intéressant, merci pour ce partage.
    Je me suis permis d’ajouter votre insecticide dans l’article.
    Par contre, je n’ai pas encore entendu d’autres expériences avec ce produit.

    Cordialement
    La Palmeraie


  • Réaction de romy — 16 september 2016 13:41

    Bonjour,

    je dois me rendre à l’évidence : mon palmier Chaemerops à 4 pieds a été contaminé par ces affreux papillons et de retour de congé je ne peux que constater les dégâts ( sciure en haut du tronc , feuilles trouées et nombreuses feuilles séchées )Que faire pour récupérer cet arbre auquel je tiens tant ! ( nous habitons en Drôme provençale )
    merci d’avance de votre aide


  • Réaction de lapalmeraie — 21 september 2016 11:49

    Bonjour

    Premièrement je tiens à m’excuser pour la réaction tardive. Suite à un problème technique je n’étais plus averti de nouveaux messages sur le site.

    Il faudra voir si le palmier n’as pas déjà été trop endommagé. Si toute la couronne est morte et tout le cœur infesté il sera peut-être préférable de détruire le palmier. En revanche si vous pensez que le palmier soit toujours viable il faudra le traiter comme décrit dans l’article.

    Cordialement
    La Palmeraie


  • Réaction de Tasso André — 3 november 2016 00:21

    Bjr.Je viens de faire enlever aujourd’hui un Phoenix de 20ans, 6m de haut, 1m de diamètre, surinfecté de charançons,multitude d’énormes vers blancs.Tronçonné au ras du sol. Que faire de cette souche(saine en apparence).La creuser pour y insérer un jeune plant est-il envisageable. J’ai lu avec grand intérêt l’ensemble de vos articles et fait entière confiance a ce que sera votre avis. Merci par avance, cordialement André


  • Réaction de lapalmeraie — 4 november 2016 14:59

    Bonjour

    Je remercie.
    Il est connu que ces ravageurs ont tendance à revenir au même endroit année après année. Replanter un nouveau Phoenix au même endroit serait donc peut être un peu risqué? En tout cas, à votre place je m’assurais qu’il n’a plus avec larve dans cette souche restant pour réinfecter à nouveau un autre palmier. Le mieux serait donc faire un croix à la tronçonneuse dans cette souche afin qu’elle pourrisse plus vite et de planter un nouveau palmier légèrement plus loin.

    Cordialement
    La Palmeraie


  • Réaction de Michel — 11 december 2016 16:06

    Bjr , Il a eu le charançon , j’ai reussi a éradiquer les bestioles et œufs . Il y a un trou dans le cœur du fait des palmes sèches que j’ai retire. . Il y a encore beaucoup de Palmes Vertes et je ne sais pas si je dois les couper pour avoir un espoir de revoir partir le coeur , ou s’il est définitivement impossible a ce qu’il reparte un jour . Ci joint quelques photos en partage
    Merci


  • Réaction de lapalmeraie — 12 december 2016 08:28

    Bonjour

    Je crains que tout aide est venu trop tard pour ce palmier. Malgré le travail titanesque que vous avez du lui apporter! Bravo.
    Le cœur est complètement parti et si il reste encore des feuilles vertes, c’est uniquement parce que le Phoenix canariensis ne se dégrade que très lentement. D’ailleurs, c’est pour cette même raison qu’on ne détecte l’infection que très tard voir trop tard sur lui.

    C’est attristant de voir comment un si beau palmier peut être complètement détruit par ces bestioles. Heureusement vous avez agi en détruisant cette nouvelle source de mal. Malheureusement tous ne réagissent pas aussi efficace y compris les Mairies. Faut de budget ou simple incompétence. C’est d’ailleurs pour cette raison que ce problème a pu prendre de tels proportions.

    Ne vous découragez pas, avec la précaution nécessaire il reste tout à fait faisable de cultiver des palmiers dans votre région.

    Cordialement
    La Palmeraie


  • Réaction de chris — 24 juli 2017 08:04

    Bonjour,
    Depuis 2 ans, nous utilisions avec succès un piège avec des phéromones contre le charançon, mais depuis 1 mois 1/2, nous remarquons que les charançons n’y vont plus, ils se rendent directement autour du palmier (nous les attrapons en plein vol avec une raquette de tennis quand nous sommes là!). Nous renouvelons les phéromones comme préconisé… Avez-vous une idée de pourquoi ils ne vont plus au piège ? merci d’avance!


  • Réaction de Lola — 31 juli 2017 15:17

    Bonjour,

    Je vous écris car dans ma maison secondaire en Espagne, nous avions 3 énormes cocotier du Chili, qui mesuraient environ 15 mètres de haut. Deux sur trois sont morts, le seul que j’avais traité à tenu, car traitement très très cher.
    Ils ont été attaqués par le papillon…
    Mais je me demandais, pensez-vous qu’il est possible de réanimer ces palmiers?
    Le tronc est toujours présent, il n’y a juste plus aucune palme sur le haut.
    Le papillon creuse t’il en profondeur et dans tout l’intérieur du palmier?
    Car peut être couper 3-4 mètres sur chaque palmier leur ferait du bien et peut-être qu’il pourrait repartir?

    De plus, le papillon est arrivé sur Toulouse … déjà 5 que je tue en deux jours… une catastrophe…

    Merci d’avance pour votre réponse.
    Bonne journée
    Lola


  • Réaction de lapalmeraie — 10 augustus 2017 13:04

    Bonjour

    Je m’excuse pour cette réaction tardive, j’étais en vacances.

    C’est assez intéressant comme constatation. Je vous remercie d’ailleurs pour ce message. C’est bien la première fois que j’entend parler de ce phénomène et on pourrait presque croire qu’il s’est formé un genre d’immunité? Comme ici au Nord nous ne sommes pas concernés par ce problème je ne peux vous conseiller à base de mes expérience à ce sujet. Par contre je peux vous conseiller de contacter la fondation “Sauvons Nos Palmiers”, spécialisés dans ce domaine.
    https://www.sauvonsnospalmiers.fr/

    Cordialement
    La Palmeraie


  • Réaction de lapalmeraie — 10 augustus 2017 13:37

    Bonjour

    Je m’excuse pour cette réaction tardive, j’étais en vacances.

    Comme le cœur du palmier ce trouve dans la dernière partie juste en dessous de la couronne on ne peut malheureusement pas tailler un palmier comme un feuillu pour qu’il reprenne. Et en effet, les larves dévorent tout l’intérieur du palmier. D’ailleurs, parfois le stipe est déjà complètement creux quand les feuilles ne commencent qu’à démontrer les symptômes….

    Concernant le traitement coûteux, je suppose que vous parlez alors d’un traitement avec un insecticide qui doit en effet être répété et nécessite du gros matériel à une hauteur pareille. Par contre l’endothérapie ne devrait pas être si cher, spécialement en Espagne. D’ailleurs, j’ai pris les photos du produit “SOS Palm” publiées dans cet article dans un centre de jardinage dans le Sud de l’Espagne.

    Cordialement
    La Palmeraie


  • Réaction de auréliee — 19 augustus 2017 15:40

    bonjour,
    pour info la pyrethrine n’est pas systémique mais un insecticide de contact


  • Réaction de lapalmeraie — 19 augustus 2017 17:16

    Bonjour

    Je vous remercie pour cette précision. En réalité il s’agit d’une erreur de traduction qui a été rectifiée en “insecticide à large spectre”.

    Cordialement
    La Palmeraie


Donnez votre réaction